D'autres graphies existent. Cafetan est également correcte[1]. Plus anciennement on trouve aussi Kaftan, khaftan ou même qaftan[1][2]. Le mot français est une translitération d'un nom turc lui-même emprunté au persan.

Le terme caftan recouvre une grande variété de tuniques longues existant ou ayant existé à travers le monde et à différentes époques :

Ces tuniques auraient été portées initialement par les hommes puis adoptées par les femmes. Ce ne sont pas au départ des vêtements destinés aux cérémonies de mariage.

Les caftans sont définis par leurs points communs suivants :

  • ce sont des tuniques longues (souvent amples) droites ou légèrement croisées selon les cultures
  • à manches longues ( il a existé des versions à manches mi longues)
  • sans col
  • ni capuche
  • et ouverts en leur milieu, sur toute leur longueur (avec ou sans boutons).

Dans le contexte slave ou russe, il s'agit plutôt d'un vêtement fourré.

Dans la région de Tlemcen en Algérie, le terme caftan désigne une pièce (veste) qui compose l'habit traditionnel porté exclusivement lors des mariages.

Chaque nation ou peuple ayant intégré le caftan dans son patrimoine vestimentaire a donné à cette tunique sa touche civilisationnelle ou ethnologique propre ( coupe, tissus, couleurs, broderie, ornementations, motifs etc..); C'est pourquoi on dit qu'il a existé au cours des siècles des caftans perses, moghols, vénitiens, ottomans, slaves, andalous etc... et qu'aujourd'hui il existe des caftans marocains (d'origine andalouse).Les tenues papales seraient dérivées du caftan.

L'origine persane des caftans actuellement admise soulève toutefois quelques questions :

  • Par qui et comment ont-ils été créés ?
  • Ont-ils pour origine les vestes des soldats d'Alexandre le Grand en expédition en Perse ?
  • Ont-ils été extrapolés à partir de tuniques croisées chinoises( la Chine, pays d'origine de la soie) ou d'Asie plus globalement ? ( voir liens internes et externes)

En effet, l'empire perse (comme tous les vastes empires aux frontières flottantes) a abrité de nombreuses cultures ethniques différentes et a reçu diverses influences extérieures ( grecque, romaine, phénicienne, asiatiques, kurde, assyrienne, babylonienne etc...).

En revanche, il est certain que l'expansion géographique de l'Islam a contribué à sa propagation et donc à ses transformations progressives au cours des siècles en fonction des pays et cultures. L'actuel monde arabo-musulman a toujours été traversé par des caravanes commerciales amenant avec elles des produits variés ; de plus, le pèlerinage des musulmans à la Mecque( qui était déjà avant l'Islam une ville d'échanges commerciaux et de pèlerinages ) va intensifier les rencontres et les échanges entre des peuples différents venant de régions lointaines d'Asie, d'Orient, d'Afrique ou d'Europe.

L'islamisation n'implique pas que tous les peuples convertis vont d'office adopter le caftan dont la richesse des compositions différaient selon les positions hiérarchiques et sociales ; des populations ( comme par exemple certaines ethnies berbères) vont conserver leurs habits traditionnels.

Au fur et à mesure des siècles, les anciennes nations émettrices de caftans les ont délaissé au profit d'autres tenues à la mode (qui souvent sont celles de la puissance culturelle dominante); ainsi les caftans hérités des andalous installés au Maroc ne finissent par perdurer que dans ce pays où des artisans (de Meknès, Fez, Tétouan et Rabat) ont gardé le savoir faire andalou nécessaire à leur fabrication. Les premiers écrits marocains mentionnant le caftan dateraient du XVIe siècle(voir liens externes).

De nos jours, dans le monde international de la mode, le terme caftan est donc utilisé pour qualifier le long vêtement d'apparat traditionnellement porté par les femmes marocaines et revisité par des stylistes originaires de ce pays, permettant à cette tunique de revivre aujourd'hui sous de nouvelles formes modernes inédites.